A Cortil-Wodon, ce 24 mai 2012 après la projection du film d’Olivier Sarrazin*, des agriculteurs de la région ont témoigné avec enthousiasme de leur expérience et de leur parcours dans l’agriculture biologique, parcours parfois semé d’embûches qui rappelle l’importance de renforcer le lien entre les producteurs et les consommateurs. Ce sont les consommateurs qui ont le pouvoir de faire changer les choses.

Si nous pouvons choisir de consommer bio et local individuellement ou via des groupes d’achats, la commune a aussi un rôle à jouer. Ecolo Fernelmont propose concrètement que les repas fournis par la commune et le CPAS aux écoles et autres personnes, notamment les personnes âgées, respectent les critères d’une alimentation saine, de saison et quand c’est possible, bio et locale. L’expérience de Gembloux, expliquée par Laurence DOOMS, échevine ECOLO qui était présente, nous démontre que c’est possible.

Un médecin a rappelé les dangers avérés des pesticides sur la santé. Même si les normes sont plus strictes, on ne mesure pas encore les conséquences de l’effet cocktail sur la santé. Des citoyens ont fait part de leur inquiétude : beaucoup de jardins sont en lisière de champs conventionnels et sont pulvérisés avec des pesticides !

Ecolo Fernelmont propose de mettre sur pied une charte de bon voisinage en concertation avec les agriculteurs et riverains : avertir des pulvérisations, ne pas pulvériser le weekend et dans certaines conditions climatiques par exemple. Ecolo propose également des mesures de protections liées aux permis de bâtir (zones tampon, plantation de végétation). Et bien sûr, toujours plus d’information sur les dangers des pesticides, leurs alternatives et le soutien à la conversion vers l’agriculture biologique.

* Le film est disponible pour toute personne qui désirerait le visionner : écrire à ecolofernelmont@gmail.com

Share This