Public :

  • 5 personnes présentes lors de l’interpellation

  • + 3 écolos

  • pas de journaliste

A l’ouverture de séance, la présidente demande aux personnes présentes d’observer une minute de silence en mémoire des victimes de l’accident d’avion de Gelbressée.

I. INTERPELLATION

Insécurité grandissante dans nos villages : que compte faire la Commune ?

Un habitant d’Hingeon présente le PLP ( partenariat local de prévention) mis en place à Hingeon suite aux nombreuses infractions commises dans les habitations pendant cet été.

Monsieur le bourgmestre salue l’initiative et promet son aide au projet (mise à disposition de salle, aide matérielle au niveau de l’achat de 10 panneaux ( alors que les intéressés en demandaient 5), relais de l’action dans le bulletin communal). Cependant , même si ce sujet est une préoccupation de la zone de police, la possibilité d’engager du personnel supplémentaire n’existe pas.

III. FINANCES

Le conseiller Ecolo demande quels sont les critères appliqués pour l’octroi de subsides aux diverses associations de l’entité.

Le bourgmestre précise qu’il n’y a pas de critères spécifiques.


VI. AFFAlRES GENERALES

Passation de marché publics – Délégation à donner au Collège Communal pour les marchés relevant de la gestion journalière – Fixation des conditions.

Ecolo s’abstient lors du vote car cela équivaut à signer un chèque en blanc.


VII AGRICULTURE

Commission consultative communale pour l’agriculture : constitution : conditions et composition : approbation.

Ecolo salue la mise en place de cette commission et demande que des représentants des 3 partis et des représentants de la vie civile y soient associés.

Monsieur le bourgmestre marque son accord pour l’ouverture aux politiques mais fait remarquer que ce n’est pas la place de la société civile, qui peut s’exprimer aux réunions organisées par CDLR (comité démocratie locale et régionale).

VIII. LOGEMENT

Programme communal triennal d’actions en matière de logement – ancrage 2014-2016 : APPROBATION.

Ecolo est favorable à ces projets et remarque que l’on pourrait aller plus loin que 14 logements.

Les exigences énergétiques sont-elles respectées ?

Monsieur Despy répond que le PEB (performance énergétique des bâtiments) est respecté.

Quel est l’état d’avancement des logements de Sart d’avril ?

Les travaux reprendront au printemps.

La proximité de la ligne à haute tension, n’est pas idéale, peut-elle être enterrée ?

Non

La situation des logements à Hingeon n’est pas optimale, le long de la grand-route, au niveau de la sécurité des enfants.

IX. MOBILITE

Les règlements complémentaires vont dans le bon sens de la mobilité

X. ENERGlE

Cartographie de l’éolien en Wallonie – avis à émettre sur le projet de plan ainsi que sur le rapport des incidences environnementales (RIE).

Ecolo vote pour et argumente son choix :

La zone Bierwart-Burdinne qui avait fait l’objet d’une demande de permis ne s’y retrouve plus. Les zones positives identifiées sur la carte se trouvent toutes le long de l’autoroute, ce qui répond bien au souhait de concentrer les parcs éoliens le long d’un axe structurant et d’éviter un effet d’encerclement de nos villages.
La distance aux zones habitables passe de trois à quatre fois la hauteur du mat d’une éolienne, soit de 450 à 600 m. Cette modification diminue significativement l’impact des éoliennes pour ses plus proches riverains
Le productible supplémentaire sur l’ensemble du lot 6, dans lequel se trouve Fernelmont et qui s’étend de Daussoulx à Saint-Georges, s’élève à 59 GWh, soit de 9 à 12 éoliennes selon que leur puissance sera de 3,4 ou 2,5 MW. Les deux parcs de « Fernelmont 2 » (Marchovelette) et « Pontillas-Héron » ont récemment reçu leur permis pour la construction de 10 éoliennes et un projet d’extension existe également dans le parc de Villers-le-Bouillet. Ces projets permettront d’atteindre sans difficultés la production additionnelle du lot 6 sans devoir installer de nouvelles éoliennes sur notre commune. De plus, lorsqu’on considère les critères de distance entre parcs, d’une part, et de configuration des zones, d’autre part, on constate que l’ensemble des autres petites zones positives, notamment celle entre Franc-Waret et Marchovelette, ne peuvent accueillir de nouveaux projets.