Public :

  • – 2 personnes
  • – Pas de journaliste

Au point « Citoyenneté »

Convention de partenariat avec l’Asbl «Les territoires de la mémoire » http://www.territoires-memoire.be/ : Prolongation de la convention établie depuis 2009 avec l’Asbl.

« L’association a pour objet de sensibiliser aux dangers du racisme, de la xénophobie et de la résurgence des idées d’extrême droite, de faire prendre conscience des excès auxquels peuvent aboutir les exclusions, de favoriser un consensus démocratique et la construction d’une société juste, progressiste et fraternelle… »

Le conseiller Ecolo, Etienne Piette, demande le bilan de ce qui a été fait à Fernelmont.

Le bourgmestre répond que le compte-rendu des actions menées n’est pas exigé par la convention.

Etienne Piette demande si les intervenants de la commune ont suivi une formation : non, répond le bourgmestre.

Le conseiller Ecolo souligne que l’amélioration du « vivre ensemble » passe par les jeunes mais aussi par les adultes, en effet, certains tiennent fréquemment des propos racistes, entre autre, par le biais de réseaux sociaux.

Etienne Piette s’étonne qu’on donne si peu (184 € par an) pour une cause aussi importante.

Le point « Energie »

Le conseiller Ecolo apprécie le travail réalisé par le conseiller en énergie et souligne que cela va dans le bon sens.

Cependant, il est inquiet de savoir que la Région Wallonne va prendre en charge le suivi du PEB (performance énergétique des bâtiments), et se demande si elle aura les moyens de vérifier sur le terrain l’application des normes imposées.

Le point « CPAS »

La commission locale pour l’énergie (CLE) a comme but de prévenir les coupures ou l’interruption des fournitures en énergie.

Le conseiller Ecolo demande les types d’aide apportés concrètement (ampoule économique …°) ?

Le bourgmestre répond qu’il s’agit d’un accompagnement social et technique mais pas une aide matérielle directe.

Point « développement rural » :

Le conseiller Ecolo, Etienne Piette, déplore que la Commission Locale de Développement Rural (CLDR) prétende représenter au mieux la population, alors que le quart politique n’est pas respecté. C’est un déni de démocratie.

Le bourgmestre est furieux et prétend que la CLDR est autonome, apolitique et n’est pas contrôlée par l’autorité communale. La CLDR a comme rôle de donner son avis mais c’est l’autorité communale qui fait le choix définitif.

Ndlr : Que retenir ?

Point « Déchets environnement »

Marché public de service pour la collecte à la demande et la valorisation des encombrants sur le territoire de Fernelmont : décision de passer le marché, conditions et mode de passation du marché, devis estimatif : approbation.

Le conseiller Ecolo regrette que la commune de Fernelmont n’ait pas été partie prenante du projet de la « Ressourcerie » à ses débuts (2007) ( http://www.laressourcerie.be/ ) et déplore que l’on adopte ce projet essentiellement en vertu du bénéfice économique (réduction de 12.000 € /an) et non pas par le côté social (insertion socio-professionnelle et formation de travailleurs dont les compétences ne sont pas reconnues sur le marché de l’emploi).

Point : « Patrimoine »

Projet d’acquisition bande terrain à Forville (ruelle Saule Bastrée), afin de réaliser un parking à l’école de Forville.

Le conseiller Ecolo souhaite que l’expropriation du terrain se passe dans de meilleures conditions qu’à Hingeon.

Ndlr : pourquoi ne pas avoir planifié ce parking lors du projet de construction de l’école ?