Public :

-1 journaliste du journal « L’avenir »

-1 journaliste et un technicien de Canal C

– 5 citoyens<:font>

Social :

Budget du CPAS en équilibre

Frilosité marquée pour l’accueil de réfugiés

L’attitude de la commune est bien frileuse pour l’accueil des réfugiés.
Suite à la motion votée lors du conseil communal du 24 septembre 2015 logo_refigies_petit_2-3.jpgconcernant l’accueil des réfugiés (http://www.fernelmont.ecolo.be/?Motion-proposee-par-Ecolo-et-votee), le conseiller Ecolo, Etienne Piette, demande quels sont les résultats des recherches de lieux d’accueil pour les réfugiés dans la commune de Fernelmont.

Les réponses, tant de la commune que du CPAS sont unanimes : il n’y a pas de bâtiment public disponible, il n’est pas question d’ouvrir une ILA (Initiative Locale d’Accueil de demandeurs d’asile) supplémentaire.

Le conseiller Ecolo se réjouit que le Foyer Namurois (Le Foyer Namurois, société de logement social, agréée par la Société Wallonne du Logement http://www.le-foyer-namurois.be/) ait fait une offre pour acquérir l’ancienne gendarmerie (alors que le bourgmestre trouvait cette acquisition non intéressante au vu de son état).

Le bourgmestre précise qu’il s’agit d’une offre et que, de toute façon, la commune de Fernelmont est résolue à privilégier les attentes et les intérêts des fernelmontois.

Culture

Le conseiller Ecolo se réjouit de l’engagement d’un agent socio-culturel et économique, insistant pour que son rôle soit essentiellement attribué à l’aspect socio-culturel.
Il souhaite que des projets culturels soient pérennisés au fil des ans.

Jeunes : gestation tardive du conseil communal des enfants

Le conseil communal des enfants va peut-être voir le jour lors de la Conseil_com_jeunes_logo_petit-2.jpgquatrième année de la mandature.

Ce sujet a été abordé à plusieurs reprises par le conseiller écolo :

en 2014 : http://www.fernelmont.ecolo.be/?Echos-du-conseil-communal-du-23&var_mode=calcul

en 2015 : http://www.fernelmont.ecolo.be/?Echos-du-conseil-communal-du-22,194&var_mode=calcul

Aménagement du territoire : « CCATM peu consultée »

Etienne Piette regrette que la CCATM ne soit pas systématiquement consultée lors d’un projet impactant, tels des logements multiples, des implantations commerciales, …

D’après l’échevin, Laurent Despy, ce serait juste un problème d’agenda.

Cette explication ne convainc pas le conseiller Ecolo. La CCATM peut se réunir autant de fois qu’elle le souhaite et en urgence si elle l’estime nécessaire. L’agenda masque plutôt un manque de volonté.

Energie : « PALE bien pâle »

Etienne Piette regrette que le PALE (Plan d’action locale énergie) ne se réunisse plus et se demande s’il va être intégré au CLDR (commission locale de développement rural).

D’après le bourgmestre, le PALE devrait se réunir quand le projet POLLEC 2 (http://www.wallonie.be/fr/actualites/lancement-de-lappel-projet-pollec-2-politique-locale-energie-climat ) sera mis en place.

Quant à Laurent Despy, échevin de l’énergie, il dit qu’une nouvelle phase pourrait être remise sur le tapis.

Mobilité :

La mobilité douce n’est pas à une préoccupation de la commune de Fernelmont !

1. Pour rappel, par une convention signée en 2005, la commune s’était engagée à réaliser une voie lente à destination des piétons et des cyclistes le long de la rue des Ecoles à Franc-Warêt.

Convention du 6/12/2005 :

logo_petit_pistes-cyclables-et-pietons.jpgArticle 2 : La commune s’engage à réaliser une voie lente à destination des piétons et cyclistes le long de la rue des écoles. Le coût de cet aménagement rendu nécessaire par la réalisation du lotissement est estimé à la somme de 32.500 EUR, montant indexable à partir du 8 mars 2004, qui est la date de l’accord écrit du lotisseur. Cette somme, due par le lotisseur à titre de charge du lotissement sera payée à la commune dès que 5 terrains auront été vendus et, en tout cas, avant reprise par la Commune des infrastructures dont question à l’article 1.

Voir « Echos du conseil communal du 25 mai 2015 » :

Accueil

En mai 2015, le bourgmestre, Jean-Claude Nihoul, avait répondu qu’il n’était pas stipulé quand cela devait être réalisé et qu’il attendait de voir le plan d’ensemble de réaménagement global de la rue des Ecoles « si besoin est ».
La réponse est tombée lors du dernier conseil communal : il n’y aura pas d’aménagement de la voie lente, le budget prévu ayant été épuisé par les travaux de confection des trottoirs de la rue saint Antoine (cependant, les dits-trottoirs existaient déjà en mai 2015 !). Pourquoi ce revirement ? La commune a donc signé une convention qu’elle ne respecte pas. Et les propriétaires du lotissement « Pré Saint-Martin » ont payé, via le lotisseur, pour un aménagement qui n’a, et ne verra, jamais le jour.

2. Point en urgence : l’aménagement du rond-point de Bierwart.

logo_petit_panneau_rond_point.jpgCe point arrive en urgence au conseil communal, alors qu’on en parle depuis des mois !!!

Les avis des riverains sont repris dans le dossier.

Par contre, tous les avis émis par la CCATM (Commission consultative aménagement du territoire) ne sont pas repris dans le dossier. Ces points ont trait à la mobilité douce (pistes cyclables et piétons) et la mobilité des bus.
Le conseiller Ecolo s’étonne vivement que les remarques judicieuses de la CCATM ne soient pas reprises dans le dossier au même titre que celles de l’enquête publique et insiste pour qu’elles y figurent.

Après discussion, le bourgmestre annonce que toutes les remarques apparaîtront dans le dossier, mais comme le rappelle le bourgmestre la décision finale reviendra au fonctionnaire délégué de la Région Wallonne.

Articles du journal l’Avenir :

http://www.lavenir.net/cnt/dmf20151220_00753485/cpas-et-commune-au-rapport

http://www.lavenir.net/cnt/dmf20151220_00753486/budget-la-commune-peut-voir-venir

http://www.lavenir.net/cnt/dmf20151220_00753487/le-giratoire-de-bierwart-en-urgence