Coup d’œil sur le conseil communal du 24 août 2017

Nouvelle chaise musicale :

Laurent Despy (PS) de la LDB démissionne de ses fonctions d’échevin (urbanisme, logement et aménagement du territoire) mais reste en tant que conseiller communal.

Pascale Javaux (PS) de la LDB le remplace et prête serment entre les mains, non pas du bourgmestre, mais du président Tanguy Francart (qui avait remplacé Pascale Javaux à la présidence).

Après les différents et prévisibles mots d’adieux, de bienvenue et de remerciements, le conseiller Ecolo remercie Laurent Despy tout en regrettant qu’il ait quelque peu négligé les réunions de la CCATL (Commission Consultative d’Aménagement du Territoire) et du PALE (Plan d’Action Locale pour l’Energie).  Il félicite madame Javaux à l’entrée de ses nouvelles fonctions et lui suggère de poursuivre le travail d’échevin, en restant bien « à gauche ».

 

Environnement :

La commune va enfin, comme le souligne Etienne Piette, souscrire des parts à la coopérative qui a pour projet l’implantation d’une éolienne citoyenne à Fernelmont.  Il y a quelques années, des représentants de la coopérative avaient présenté le projet au conseil communal et ce dernier (son mayeur en tête), avait écouté poliment les explications mais ne s’était nullement engagé que ce soit en souscrivant des parts ou en envisageant un financement lorsque le projet aboutirait.

Pourquoi avoir attendu si longtemps ?  Maintenant qu’il n’y a plus de recours contre le projet éolien de Marchovelette, la commune trouve enfin le courage de  soutenir la coopérative, alors qu’elle aurait pu être un exemple pour les citoyens indécis et montrer sa volonté de favoriser des énergies vertes et non polluantes.

Le conseiller Ecolo salue donc le choix  d’aujourd’hui qui va, enfin, dans le bon sens et rassurera les citoyens qui hésitent à prendre des parts à la coopérative.

 

  • Déchets textiles : conventions à signer avec l’asbl TERRE et avec le collecteur CURITAS

Le conseiller Ecolo, Etienne Piette, constate que :

L’Asbl TERRE est un collecteur local, qui trie et valorise les vêtements ; elle procure des emplois notamment à des personnes éloignées des circuits traditionnel de l’emploi.  Terre a une finalité sociale.

CURITAS est une entreprise commerciale et lucrative, basée aux Pays-bas, ce qui offre peu de travail local.  Les commerçants qui accueillent les conteneurs Curitas sur leur parking sont bien rétribués tandis que cette société ne reverse que 10 % des bénéfices (avoués) à des associations.

Les citoyens qui font l’effort de trier et déposer leurs vêtements dans ces différentes bulles, pensent, de bonne foi, éviter le gaspillage, fournir des vêtements à des personnes dans le besoin, protéger l’environnement et procurer des emplois locaux.  Il propose que la commune stoppe la convention avec CURITAS afin de rester dans une démarche éthique.

Le bourgmestre, quant à lui, se plie à la demande (aux exigences ?) des commerçants.

Le conseiller Ecolo vote POUR pour la convention avec TERRE et ABSTENTION pour la convention avec CURITAS

  • Candidature au projet de reprise des canettes usagées :

Etienne Piette propose d’aller encore plus loin en sensibilisant le ministre Di Antonio et de fixer une caution sur les canettes.

  • Travaux sur l’autoroute à hauteur de Fernelmont : déboisement berme centrale
Question d’actualité déposée par Ecolo.

Le conseiller Ecolo interroge sur la possibilité de reboiser pour compenser les pertes suite à l’abattage des arbres et donc la diminution de la compensation carbone, la commune étant engagée dans POLLEC 2 (Politique Locale Energie Climat)…    Pollec 2

Le bourgmestre, goguenard, répond que ce n’est pas nécessaire, car la commune répond aux exigences du plan POLLEC rien que par le fait de l’implantation des 3 éoliennes existantes.

Etienne Piette dénonce le manque d’ambition de la commune pour préserver la planète.  « On peut viser l’excellence »(sic)

  • Pesticides: Où en est l’étude programmée il y a plus d’un an ?

Selon les chuchotements de madame Paradis, échevine de la santé, pesticide_petit.jpgl’étude va être entamée, après constitution du comité le 21 mars dernier, les offres du marché public, les résultats de la commission de la vie privée et de l’éthique.

Bref, le temps passe…, il n’y pas de communication claire…  L’étude va-t-elle réellement commencer un jour ?

 

Motion déposée par le groupe Ecolo

« Fernelmont, commune hospitalière »

Motion “Fernelmont, Commune Hospitalière”

Le bourgmestre juge la motion trop longue et propose d’en débattre avec son groupe.  Il demande à madame Pirlet de réaliser le cadastre des actions menées à Fernelmont dans ce cadre-là (vous avez dit récupération?).  On en reparlera dans un ou deux conseils promet-il.

Share This