Public :

  • 1 journaliste
  • 5 citoyens

Projets brouillons à Fernelmont :                 incompétence ou tromperie ?

Souvent, les projets proposés sont flous et mal ficelés et, lors de la réalisation, les budgets sont en hausse car de nombreux postes n’avaient pas été prévus.  Les fiches projets sont minimalistes.

 

Aménagement d’une aire multisports à Marchovelette

Travaux d’aménagements estimés à 631,843 € pour l’aménagement et les abords, dont 354.000 subsidiés par Infra-sports

Les équipements sont estimés à 188.760 €, avec seulement 1 subside pour 2 places                                                                    de parking sur les 20 prévues.

Le projet a évolué depuis janvier suite à la concertation des citoyens et adapté à tous les âges.

Le bunker, initialement ignoré, sera utilisé (comme l’avait suggéré, Etienne Piette conseiller ecolo) comme espace d’escalade, des bancs sont ajoutés (on aurait pu y penser dès le départ).

Des places de parking sont utiles pour l’école.

Quelles mesures de prévention face aux pesticides ont été prises suite à la demande du conseiller Ecolo, en janvier ?

  • 2 haies seront plantées sur tout le périmètre, l’une d’essence locale, l’autre de miscanthus.  Hauteur des haies ? pas de réponse.
  • L’aire n’est pas collée au champ voisin.

 

 L’aménagement du « jardin-verger-parc communal » à Noville-les-bois.

Le budget explose : 37,5 % d’augmentation !  On arrive à 120.000 €

Le 23 septembre 2016, le budget était de 63.457 € :   https://fernelmont.ecolo.be/2016/11/03/echos-du-conseil-communal-du-23221/

Le projet présenté initialement était un verger conservatoire, celui-ci est devenu un verger communal et maintenant, aux dires du bourgmestre, un petit parc qui fera la jonction avec le site de l’ancien dépôt communal qui va être détruit (car il est devenu insalubre faute d’entretien ces 30 dernières années !).  Le hangar sera détruit également.  Sur ce site, un projet de lotissement de logements pour séniors verra le jour, comme cela avait été présenté aux membres de la CLDR ?… prétend le bourgmestre.

Le conseiller Ecolo questionne sur cette explosion de budget, il se demande, une fois de plus, s’il s’agit d’une tromperie ou de l’incompétence.  Les projets présentés sont sommaires, et, une fois à l’étape de la réalisation, le budget initialement prévu est insuffisant.

Le bourgmestre s’énerve et répond au conseiller Ecolo que s’il n’est pas d’accord il lui suffit de voter contre le projet.  C’est ça le débat à Fernelmont !

Lors du vote, Ecolo s’abstient, les membres d’EPF également

 

Liaison pédestre entre Franc-Warêt et Noville-les-bois

Etienne Piette questionne sur le tracé retenu pour réaliser cette liaison, vu que des parcelles de la rue des Combattants reviennent à front de rue.  Monsieur Nihoul, bourgmestre rétorque que l’on contactera les propriétaires des terrains et que les 2 tronçons qui devront empiéter sur la chaussée seront protégés du trafic routier par des barrières.

Le tracé, comme les explications sont fort nébuleux et il est impossible de recevoir des réponses claires.

Le conseiller ecolo s’étonne du fait que le bourgmestre tienne un discours différent suivant l’auditoire auquel il s’adresse : il y a quelques jours, lors de la présentation du projet de la ferme Mailleux à Franc-Warêt, le bourgmestre a présenté cette liaison pédestre, projet de la Cldr, comme un projet bien ficelé, or, il n’en n’est rien.

 

Plan communal de mobilité :

Deux ateliers supplémentaires sont organisés : l’un concernant la circulation des poids lourds et l’autre les liaisons lentes.

Etienne Piette s’étonne que des organismes s’occupant des sentiers ne soient pas associés aux ateliers.

Share This