Entendu au conseil communal du 12 Juillet 2018,

     « Vote philosophique » à Fernelmont

Public : 1 journaliste du journal « L’Avenir »

2 citoyens

Conseillers absents : Mme Plomteux, Mr Beaujean, Mr Despy, Mr Piette, Mr Henquet

Le conseil est exceptionnellement très court : 1 heure.

 

Environnement    

 

Madame Pirlet  a expliqué le projet du Thalweg, en long et en large. Ce projet vise à améliorer la biodiversité et la cadre de vie du zoning de Noville-les-bois.   Le coût s’élève à 315.000 €, dont 100.000 € à charge de la commune.

 

EPF (Ensemble pour Fernelmont) s’est abstenu trouvant le projet trop coûteux, le risque d’inondation en cas de fortes pluie vu le rehaussement de certaines berges et le coût de l’entretien qui sera à charge de la commune.

Monsieur Nihoul, bourgmestre a défendu vigoureusement le projet : c’est un projet pilote, le montant du subside est élevé car c’est un projet jugé de qualité exceptionnelle par le BEP…  Néanmoins, il reconnaît que l’accord voté par le conseil communal, en mai 2015, était un vote philosophique pour approuver un projet dont on avait aucune idée du coût.

En 2015, le conseiller Ecolo avait soulevé, qu’on allait recréer une zone de biodiversité qui existait et qui a été détruite pour bâtir le zoning.     Faire, défaire, refaire…

 

Mobilité :  

 

EPF réclame l’installation de passages plus larges sur la route entre Gochenée et Noville afin que les voitures puissent se croiser.  Le bourgmestre s’est insurgé et s’est transformé en grand défenseur de la mobilité douce !

 

Débat démocratique :

Le bourgmestre a refusé de répondre à une question orale-écrite d’actualité, parce qu’elle n’a pas été  posée suivant les formes préconisées.

 

Les médias :

L’Avenir :

Share This