« – Le monde se trompe.. Vous croyez que c’est ce que vous gardez qui vous fait riche. On vous l’a dit. Moi je vous dis que c’est ce que vous donnez qui vous fait riche. »  Jean Giono

 

 

Fernelmontois depuis ma naissance, mon enfance s’est passée à Forville, mon adolescence à Marchovelette dans la ferme familiale du village, et ma vie adulte conjugale et parentale s’est continuée à Pontillas.

C’est dire si j’habite et j’ai été complètement habité par ma commune de Fernelmont, son histoire, ses villages, son caractère rural, sa culture, ses modes de vie, ses évolutions, notamment démographiques, son économie, essentiellement artisanale, rurale et agricole, sources de bien de défis, … .

 

La ferme familiale, précaire parce que locataire, avait été vendue à l’époque par son propriétaire, nous contraignant à une reconversion sociale complète.

 

De cette reconversion (mais la contrainte peut se transformer en opportunité!) s’est développé mon Engagement social dans le monde du travail où j’ai été pendant 38 ans permanent au sein d’une organisation syndicale salariée.

 

Aujourd’hui préretraité, j’ai repris une formation intensive en coaching professionnel et de vie et c’est naturellement que mon Engagement prend aujourd’hui la forme politique, cette fois à Fernelmont.  Je serai tête de liste avec une Equipe de candidat.e.s dont   j’apprécie les Engagements divers dans notre commune et dans la société.

 

Parmi les priorités que prône le groupe Ecolo Fernelmont, j’en mets une en exergue qui me tient à coeur : «Démocratie, Participation, Gouvernance citoyennes ».

Avant la décision, il y a la consultation, le débat et la co-construction citoyenne.

De plus, bon nombre de projets peuvent être transversaux en servant plusieurs objectifs à la fois : le développement Economique, la préservation de l’Environnement, et le progrès social.  Des services publics communaux orientés à la fois sur la mobilité, le développement local, la préoccupation écologique, l’emploi, sans oublier la Culture, tout cela converge vers un mieux-Être, une cohésion sociale et une construction de liens sociaux.

Si c’était une plante, d’emblée, je choisirais le coquelicot : c’est la première fleur qui réémerge quand on ne pulvérise plus les accotements ou les champs. Tige verte, couleur de l’Espoir, et fleur rouge écarlate, couleur de l’Energie, des conquêtes sociales, couleur à la fois de la résistance et de la passion.  Elle nous dit « Lève-toi car il est temps » comme dans la chanson de Michel Fugain.

 

Si c’était un livre, ce serait « L’homme qui plantait des arbres » de Jean Giono :  tous les gestes, toutes les actions que l’on pose aujourd’hui n’ont parfois que des Effets lointains, mais impriment dès maintenant notre avenir.  Demain, cela commence maintenant et notre avenir dépend de nous tous.tes.

 

Alors, E comme Ecolo, comme Engagement citoyen, comme Enracinement dans le développement social durable, j’entrevois ces Elections communales comme porteuses d’Enjeux majeurs pour promouvoir la cohésion sociale, dans tous les domaines de la vie en société.

Contact :

0476 / 30 22 41

louis.lambert.ecolo@outlook.com

Share This