Public : 1 journaliste « L’Avenir »

3 citoyens

Mobilité :   

  • PCM  ( Plan communal de mobilité) :

Le projet date de septembre 2012, la première phase (diagnostic) se termine seulement maintenant et débouche sur quelques dispositions facile à réaliser.

Pour rappel :

  • 20/09/12 : engagement de la commune de lancer le PCM
  • 12/06/15 : approuvé par CCATM (commission consultative aménagement du territoire)
  • août 2015 : pré diagnostic
  • septembre 2017 : infos dans le bulletin communal : beaucoup de belles intentions ; tout l’article est rédigé au futur : rien n’est concrètement réalisé : 5 ans pour rien.
  • Décembre 2017, le conseil décide :
  •         de placer ou déplacer les panneaux délimitant les agglomérations (et réduisant donc la vitesse à 50 k/h) aux limites du bâti actuel de chaque village.
  •         de remplacer les panneaux limitant le tonnage des camions à 6 T sur certains tronçons par des panneaux limitant le tonnage à 3,5 T. Plus tard, lors d’une phase ultérieure du PCM, il pourrait être envisagé de délimiter des zones limitant le passage de camions de plus de 3,5 T, ce qui faciliterait le contrôle par la police.

 

  • Hingeon : sécurisation des trottoirs de la N80

    Le conseiller Ecolo en avait fait la demande lors du conseil du 24 novembre 2016, mais la situation n’a pas changé, or cet endroit est très dangereux pour les piétons et usagers des bus.

    Le bourgmestre répond que les chantiers,  d’Hingeon  et de Bierwart, devraient être adjugés avant la fin de l’année.

 

  • Hingeon 

    Lors du conseil communal, Etienne Piette a interrogé le collège sur les risques de la nouvelle configuration de la route qui relie Hingeon à Petit-Warêt suite aux travaux : en effet, l’accotement sur lequel les voitures doivent mordre, quand elles croisent un tracteur, est littéralement meuble et il y a un risque réel de s’embourber. De profondes ornières sont apparues dès la réouverture de la route.

 

L’échevin des travaux, Vincent Dethier, explique que la route a été refaite à l’identique et qu’il faut attendre que las accotements soient damés et que l’herbe pousse.

 

 

Travaux :

  • Ecole Hingeon

     

Questions posées par le conseiller Ecolo :

 

1. Extension de l’école communale d’Hingeon – Conception versus Exécution.

https://files.acrobat.com/a/preview/d08c7e20-c0c7-489a-a3bd-bbc841a31862

 

L’échevin des travaux répond que les sterputs ont été retiré du projet, car le revêtement du sol est en vinyl, qu’il y avait risque de mauvaises odeurs et dans le local technique risque d’écoulement à l’égout en cas de fuite de mazout.

2. Extension de l’école communale d’Hingeon – Hygiène et salubrité.

https://files.acrobat.com/a/preview/d3df7830-35c2-4511-8982-67f9dbf71a8a

 

Monsieur Dethier, échevin des travaux répond que le tapis d’entrée a été « encastré » à la demande des enseignants et de la direction afin d’éviter que les enfants trébuchent.

 

3. Extension de l’école communale d’Hingeon – Sécurité.

https://files.acrobat.com/a/preview/9a3e59c4-2518-48c2-ba9e-17357939e150

 

L’échevin des travaux explique que les travaux ne sont pas clôturés et donc pas réceptionnés.

L’occupation des locaux avant la fin des travaux émane d’une demande du corps enseignant.

 

 

Travaux des abords de la maison communale :

Un budget supplémentaire est nécessaire pour dépolluer les terres provenant du parking de l’avant.

Le conseiller Ecolo, Etienne Piette, demande pourquoi ne pas l’avoir prévu au budget initial vu que c’est une obligation ?

Finalement, il s’avère qu’il y a eu très peu de concertation et que ce dossier est mal ficelé :

  • Une rampe pour les PMR n’était pas prévue,
  • L’escalier n’est pas fait à l’identique comme affirmé précédemment.       La finition  des marches n’est pas prévue au cahier des charges               contrairement à ce qui avait été affirmé au conseil communal de février 2017.

Le conseiller Ecolo poursuit : Alors qu’avec un minimum de concertation avec les riverains, les citoyens, les associations, les groupes politiques et une réflexion commune, le dossier serait plus clair d’entrée de jeu. L’habitude de la majorité du « Mi To Seu » coûte à la collectivité !

 

Santé-Environnement :

Suspicion de cluster cancers/pesticides  rue de Forville à Cortil-Wodon 

  • Etat d’avancement des travaux du comité d’experts ?

Madame Paradis, échevine de la santé répond qu’elle n’a pas d’autres nouvelles que celles données le 24 août 2017.  https://fernelmont.ecolo.be/2017/09/06/conseil-communal-24-aout-2017/

  • Prolongation et financement de l’étude du professeur Bruno Schiffers?

Madame Plomteux, première échevine, explique qu’une convention est signée entre la commune et le service du professeur Schiffers à ULG, pour un budget de 9.500 €, afin de poursuivre l’étude sur le site de Cortil-Wodon ainsi qu’à d’autres endroits de la commune (lieux non définis).

 

Politique sociale :

Fernelmont n’adhère pas à la motion « Fernelmont commune                                                                                  hospitalière »

Après réflexion de la majorité et établissement du cadastre des actions du CPAS, la commune de Fernelmont ne signe pas la motion « Fernelmont , commune hospitalière » proposée, le 24 août 2017 (https://fernelmont.ecolo.be/2017/09/06/fernelmont-commune-hospitaliere-motion-proposee-le-24-aout-2017/ ) par Etienne Piette, conseiller Ecolo, estimant qu’elle en fait assez pour l’accueil des migrants et la coopération internationale.

Ceci dit, c’est l’occasion de mélanger l’accueil des migrants et la coopération internationale et de se donner bonne conscience. 

 

Etienne Piette va transmettre à la plate-forme « rendons notre commune hospitalière » le refus de la commune de Fernelmont.  https://www.communehospitaliere.be/-Qui-sommes-nous-

Heureusement que des citoyens se mobilisent.

 

 

Urbanisme :

 

2 agents constatateurs communaux sont désignés et informeront le collège communal des problèmes urbanistiques qu’ils auront constatés.  C’est le collège communal qui engagera les poursuites auprès des autorités compétentes.

 

Subsides  aux associations :

 

Etienne Piette insiste sur l’importance d’établir un cadastre des subsides attribués, même si ce n’est pas facile, afin d’avoir une vision de ce qui est donné aux associations.

 

  •             «  As-fern », est-elle une asbl communale ? Non

Pourrait-elle coordonner les actions culturelles sur l’entité ? Non

 

 

BEP environnement :  

 

Etienne Piette s’abstient lors du vote : En effet, le coût réel des déchets n’est pas demandé aux communes, suite à la diminution des subsides wallons.  Actuellement le BEP (Bureau économique de la province) puise dans ses réserves mais la situation sera revue dans un an, soit après les élections communales de 2018.

N’’est-ce pas refiler « la patate chaude » aux suivants !

Art et culture(s)

Un appel à projet, budgété de 30.000 € est lancé aux artistes afin de créer une œuvre d’art destinée au nouveau rond-point de Forville.

Le conseiller Ecolo propose, à l’instar de ce qui est réalisé à Charleroi avec des chariots miniers, d’installer un vieux pulvérisateur pour que les générations futures se souviennent qu’à une époque les pulvérisations des cultures était monnaie courante à Fernelmont.

Il remarque également, qu’à ce prix-là, on aurait pu aménager des pistes cyclables au rond-point, comme cela avait été suggéré en son temps.

 

Share This