Pesticides : « excusez-moi l’expression, mais  cela ressemble à du foutage de gueule » (sic) a répondu le conseiller Ecolo (voir le point cluster-pesticides)

 Présents : 1journaliste de L’Avenir

10 citoyens

 

Environnement- santé

  • Parcours Vita à Franc-Warêt :

Il a été rénové comme tous les 6 ans. C’est une bonne chose. 

 

Cependant, des fils barbelés jouxtent une épreuve du parcours, ainsi qu’un banc sans dossier, et sont source de danger pour les usagers.

 

Des promeneurs, accompagnés d’enfants, ont dû courir pour éviter d’être aspergés de pesticides qu’un agriculteur pulvérisait sur une culture d’arbres fruitiers.  Aucun affichage n’annonçait la pulvérisation.

Le conseiller Ecolo, Etienne Piette demande au bourgmestre quelles mesures il envisage pour éviter que cette situation se reproduise.

Monsieur Nihoul, bourgmestre, répond qu’il ne fera rien tant que l’autorité publique ne fixera pas des règles et une distance à respecter par rapport aux pulvérisations de pesticides et renvoie, une fois de plus, le conseiller Ecolo à s’en référer aux parlementaires Ecolo.

 

Ndlr : “Fernelmont, complice de la Nature ?”

  • Suspicion de cluster cancers/pesticides rue de Forville à Cortil-Wodon : Etat d’avancement des travaux du comité d’experts

Madame Paradis, échevine de la santé, répond, comme à chaque fois, qu’on ne sait rien, que les experts sont des gens très occupés…

Etienne piette déplore que cette saga qui a débuté en 2016 en soit toujours au point mort et il ajoute, « excusez-moi l’expression, mais  cela ressemble à du foutage de gueule » (sic)

  • Suspicion de cluster cancers/pesticides rue de Forville à Cortil-Wodon :  Etat d’avancement des travaux et essais du Pr Bruno Schiffers

Madame Paradis explique qu’une réunion est prévue le 7 septembre avec l’ISSEP (Institut scientifique de Service Public) qui fera parvenir les résultats de l’enquête menée sur différents sites à Fernelmont et dans d’autres communes.

 

  • Souscription de parts de la SCRL « Coopérative de la Tige Cointinne » encadrant le projet COOF, projet émanant du GAL (Groupe action locale)

« Vote symbolique » dit le bourgmestre pour promouvoir une agriculture bio “exempte de produits que l’on pourrait qualifier de dangereux” (sic).

Les terrains appartenant à la Commune ou au CPAS seront mis à la disposition de la coopérative via une location sous bail à ferme.

Ndlr : la commune va participer financièrement dans une coopérative à laquelle elle va louer ses terrains …

De nombreuses questions restent posées concernant les statuts, le représentant de la commune dans cette coopérative patrimoniale…

  • Terres des bacs de décantation de la râperie de Longchamps déversées au Pont des vaches à Forville

Depuis le 27 juillet 2018 des dizaines camions acheminent journellement des terres provenant de la râperie de Longchamps au Pont des vaches à Forville,

Ce charroi endommage le chemin vicinal CV12 qui a été empierré par la commune,

Les terres sont déposées sur un terrain jouxtant une zone humide où se trouve une source.

Madame Plomteux, échevine, n’a pas reçu de demande pour ce déversement et va aller vérifier sur place.

 

Mobilité : zone 30km/h dans les villages en juillet et août

 

Le conseil ecolo constate :

  • De trop nombreuses barrières sont placées dans les villages, pas toujours du bon côté de la route, sur les trottoirs dont elles entravent le passage, elles se renversent fréquemment.  Faisant référence au guide du réseau routier au Quebec, il apparaît qu’un aménagement non adapté n’est pas respecté par les automobilistes.
  • Les barrières Nadar, placées il y a quelques années étaient plus contraignantes pour les automobilistes, mais, monsieur Delatte , conseiller mais ancien échevin des travaux, explique qu’on ne peut placer un objet sur la voirie sans marquage au sol d’une ligne blanche continue.
  • Aucun arrêté de Police ne figure sur les barrières ; qui est responsable en cas d’accident ?     Pas de réponse
  • La vitesse des véhicule a-t-elle été contrôlée ?
  • Suite à ces constats, Etienne Piette propose d’envisager des zones 30 en permanence dans certaines rues.

Pour toute réponse, le bourgmestre confirme que le dispositif est à revoir pour les années à venir.

 

Territoire de la mémoire :

http://www.territoires-memoire.be/

Le conseiller Ecolo souligne l’importance de sensibiliser et de mettre l’humain au centre des préoccupations :

Le Conseil communal est-il « en adéquation avec l’objet du réseau Territoires de la Mémoire » quand il rejette la motion « Commune Hospitalière » pourtant soutenue par Territoires de la Mémoire ?

Voir CC du 18 janvier 2018 :  Conseil communal janvier 2018

Le Conseil communal est-il « en adéquation avec l’objet du réseau Territoire de la Mémoire » quand en son sein un conseiller estime qu’il n’a pas le souhait de s’exprimer personnellement sur la motion déposée dans les formes et invitant le Parlement fédéral a rejeter le projet de loi « Visites domiciliaires » ? (motion finalement reçue favorablement par le conseil par 16 voix Pour et 2 voix Contre (et 1 abstention ?)).

Voir CC du 23 février 2018 : Conseil communal 23 février 2018

La sensibilisation ne doit pas se limiter aux jeunes, comme le stipule l’Art. 1. Les adultes aussi doivent être sensibilisés.

La conclusion du conseiller Piette :

« je ne sais pas ce que vous en pensez, mais il y a encore beaucoup du boulot sur Fernelmont »

 

Share This