Public : 3 personnes, dont 1 journaliste du journal « L’Avenir »

Monsieur Vincent Rousseau, artiste local, est invité à présenter la maquette-projet de la sculpture qu’il réalisera pour agrémenter le hall d’accueil de la maison communale.

Lors de cette présentation, Etienne Piette, relève qu’un élément de l’œuvre proposée ressemble étonnamment à une muselière, qui serait symbole du fonctionnement actuel de Fernelmont, s’interroge-t-il ?

Au point « Finances »

« Dotation police des Arches exercice 2015 »,

le bourgmestre fait savoir qu’il s’agit de voter une dotation provisoire, puisque le conseil de police veut connaitre ses comptes 2014 avant d’établir son budget.

Le conseiller communal Ecolo, Etienne Piette, fait remarquer que, malgré les promesses, le cadre n’est toujours pas rempli, que les années précédentes des bonis ont été dégagés, ces bonis ont été récupérés par les communes alors qu’ils auraient pu être attribués à la zone de police pour les exercices suivants. Il s’interroge quant au pouvoir réel de décision du conseil de police, quand on sait qu’Andenne y détient la majorité absolue.

Le bourgmestre propose des réponses floues telles que « les effectifs doivent rester à la hauteur des besoins… », « économie ok, mais pas au détriment de la sécurité… », « on ne politise pas le dossier… », ou encore « je ne suis pas opposé à une augmentation de la dotation le moment venu… ».

A propos du point « Energie »

Le regroupement des achats d’électricité de la commune via la Centrale d ‘achats constituée par IDEFIN (Intercommunale de financement de Namur). Participation au cinquième marché prenant cours au 1 janvier 2016.

Il est surprenant de constater que les 2 parties au contrat, à savoir IDEFIN, d’une part, et la Commune de Fernelmont, d’autre part, sont représentées par un même co-signataire JC Nihoul. Ce dernier interrogé sur cette question, hausse les épaules et dit que cela ne pose aucun problème.

Au point « Travaux »

Ndlr : INASEP, INASEP, encore INASEP (Intercommunale Namuroise de Services Publics)…

Le groupe Ecolo s’étonne qu’une étude soit demandée pour un simple changement de châssis, alors que la commune dispose d’un conseiller en énergie et d’un architecte, cette dépense (7521 €) est-elle bien nécessaire ?

Réponse du bourgmestre « c’est l’INASEP qui fixe les tarifs (Ndlr : unilatéralement), les prix seraient les prix du marché » (Ndlr : prix maxima du marché alors !)

Share This