Public : 1 journaliste de l’Avenir

5 citoyens

Absents : Messieurs Nihoul (non excusé) et Henquet (excusé)

 

Environnement :

  • Egouttage à Tillier 

    modification du Plan Assainissement par Sous bassin Hydrique (PASH)

Monsieur Dethier explique qu’il y a 3 solutions pour l’épuration des eaux : système collectif, autonome (individuel) ou transitoire.

La directrice générale explique que seul Tillier est en statut transitoire au niveau épuration des eaux et on va passer du transitoire à l’épuration individuelle pour toutes les nouvelles constructions à venir sur ce territoire.

A Forville, une station d’épuration est prévue mais cela risque de durer encore un certain temps avant son installation.

Monsieur Delatte, conseiller communal, précise qu’ à Gochenée et Pontillas il a fallu 20 ans pour que la station soit en place.

Etienne Piette constate que seulement 45 % des eaux sont épurées à Fernelmont et que l’on est très en retard par rapport aux obligations européennes.  Il propose que la commune relaie ce point aux autorités wallonnes.

Donc beaucoup d’eaux polluées couleront encore sous les ponts avant que tous les égouttages répondent aux normes

 

  • Etude pesticides 

    Quel est l’état des experts de l’étude clusters cancers à Cortil-Wodon ?demande le conseiller Ecolo. Madame Paradis, échevine de la santé, se veut « rassurante » : l’étude suit son cours mais il n’y a rien de concret actuellement.

 

  • Printemps sans pesticides 

    Pourquoi la commune n’a-t-elle pas prévu d’activité cette année à Fernelmont ? interroge le conseiller Ecolo.

Madame Pirlet, échevine de l’environnement, semble découragée du peu de résultats des actions menées depuis 30 ans pour interdire l’usage des pesticides par les particuliers.

Etienne Piette souligne que les actions ne vont pas assez en profondeur, car outre les particuliers, c’est vers une transition agricole durable qu’il faut tendre.  Suite à l’etude Expopesten, il propose que l’échevine de l’agriculture organise une rencontre entre la commission agricole et la FUGEA (Fédération Unie d’Eleveurs et d’Agriculteurs promouvant une agriculture paysanne et durable).

 

  • Pollution étang du château de Fernelmont ?  

    A la question du conseiller Ecolo, monsieur Dethier, échevin des travaux, confirme qu’une pollution des étangs du château s’est produite en décembre 2017.  De nombreux poissons sont morts.  La cause a été mise en évidence : un rejet accidentel d’eau de nettoyage d’une cuve d’une industrie du zoning.  L’eau était trop chargée en sucre.

Quant à la remise en l’état de l’étang, ce serait du ressort des assurances.

 

Voirie :

Suppression du chemin communal 2 à Franc-Warêt

Suite à la deuxième enquête publique du projet de la ferme Mailleux à franc-Warêt, (voir…), le conseil communal a voté la suppression de chemin, excepté le conseiller ecolo.

Le conseiller Ecolo demande si les remarques des 2 enquêtes publiques sont connues et ont été transmises au fonctionnaire délégué.  Madame Javaux, échevine de l’urbanisme répond que tout est en ordre, qu’il n’y a pas eu de réaction lors de la deuxième enquête. « Faux » lance une personne dans le public, aussitôt rappelée à l’ordre par le président de séance ; « Je ne vais quand même pas laisser dire des mensonges en séance publique » s’insurge la même personne …

Etienne Piette s’oppose à cette suppression de chemin alors que le PCM (Plan Communal de Mobilité) est en cours d’élaboration :

– Favoriser la mobilité douce dans et entre les villages est un objectif majeur.

– La fiche du projet de la CLDR (Commission Locale Développement Durable) a été rétrogradée, le tracé n’est pas clairement défini, il est suicidaire de se priver de chemins existants.

– « Ce chemin n’a aucune raison d’être », prétendent de nombreux conseillers, mais qui peut prévoir aujourd’hui qu’on ne fera rien de ce chemin dans le futur ? rétorque Etienne Piette.

– Décret du 6 février 2014 interdit la suppression de chemins existants.

– Pourquoi supprimer ce chemin alors qu’il n’y a pas de construction prévue à cet endroit ?

– On dit qu’on ne peut prolonger le chemin le long de l’autoroute, alors que des chemins de remembrements bétonnés existent le long des autoroutes.

Donc des remarques ont été formulées sur la question de voirie et n’apparaissent pas dans l’ordre du jour présenté. . Vice de procédure ?  Que sont devenues les réponses de la deuxième enquête ?

Les remarques concernant les volets “environnement et urbanisme”  sont  des compétences du collège communal et ne sont pas prises en compte pour la décision prise ce  jour par le conseil communal.

Vote : CONTRE : Ecolo

POUR : LDB et EPF

Energie :

La commune investit dans la SA « Marchôvent »

qui s’occupera de la gestion de l’éolienne citoyenne (initiée par la coopérative Champs d’énergie) en construction à Marchovelette.

Le conseiller Ecolo se réjouit que la commune investisse dans un projet local initié par des citoyens et que notre vent profitera aux habitants de Fernelmont.

Achat d’un véhicule électrique           

pour le service communication de la commune

Etienne Piette demande s’il est prévu de recharger ce véhicule directement à l’électricité provenant des panneaux photovoltaïques avant qu’elle soit injectée dans le réseau.  Personne ne sait répondre.

Motion proposée par le conseiller ecolo :

Motion du Conseil Communal de Fernelmont concernant l’amélioration de la couverture de l’internet fixe sur tous les villages de la commune et la reprise de négociation avec l’opérateur historique.

 

A l’ère de l’informatique, un raccordement correct pour tous est souhaitable, or tous les villages de l’entité ne sont pas égaux à ce niveau, alors que la mission de Proximus est de fournir tous les citoyens.

Madame Plomteux, échevine, explique que le plan wallon numérique étudie la question de près et cherche des solutions acceptables pour tous.

Vote : POUR : Ecolo

ABSTENTION : les 3 représentants  EPF

CONTRE : LDB

Share This