Public :

  • pas de journaliste
  • 3 citoyens

 

Epinglés pour vous au conseil communal :

Finances : quelques chiffres

  • 10.800 € : Frais de réception prévus pour l’inauguration des nouveaux locaux des écoles de Forville et Hingeon.
  • 5000 € : Frais d’ouverture du dossier auprès de la fédération du cyclisme, afin que le club cycliste SCVMarchovelette puisse organiser le championnat 2018 à Fernelmont pour les « aspirants ».

 

Energie :    

  • Achat de 2 véhicules électriques
  • Consultation publique sur le  pacte énergétique : voir plus loin au point « communication »

Environnement :

  •  L’achat des sacs pour la collecte des PMC :  

Le prix va passer de 2,60 à 3 €.  Dommage, ça n’incite pas au tri des déchets.

  •    Pesticides :
    •  A Marchovelette, achat d’une parcelle de terrain en vue d’y réaliser une aire multisport bordant un champ.  Il n’est pas prévu de zone tampon. Une plantation de haies serait envisagée.  Les plans définitifs seront, peut-être présentés, lors du prochain conseil communal.
    •  Suite au grave incident consécutif à l’épandage de pesticides près de la cour d’une école à Omzée, le conseiller Ecolo, Etienne Piette, demande quelles mesures sont prises à Fernelmont.  Le bourgmestre s’étonne de la question, il est visiblement agacé.  Il considère que la commune fait tout ce qu’elle peut, puisque les agriculteurs ont signé un  “Charte de bonnes pratiques en matière d’utilisation des pesticides en agriculture”  (voir CR Conseil communal 20 octobre 2016 ).  Le conseiller Ecolo constate que la charte ne prévoit rien d’autre que le respect des lois et réglementations en vigueur, il regrette que la commune n’aille pas plus loin.

Passez votre chemin, y a rien à voir…                          pesticide_petit-3.jpg

Patrimoine – Travaux :

Projet de travaux de réfection de la voirie, de l’égouttage et, enfin, du trottoir de la rue de Ecoles à Franc-Warêt.  L’échevin des travaux, Vincent Dethier, précise que la commune a l’intention de refaire « à l’identique » en ce qui concerne la voirie en pavés.  Il ne donne pas de précisions pour les trottoirs.

Communication :

  • Lors du passage en revue des modifications budgétaires, le bourgmestre demande que les conseillers précisent le numéro de l’article pour lequel ils interrogent, alors que le président réclame le numéro de la page en question !
  • Pourquoi, demande Etienne Piette, l’information concernant la consultation publique et citoyenne, sur le pacte énergétique, n’a-t-elle pas été relayée sur le site web officiel de la commune ?  Selon le bourgmestre la commune n’aurait pas reçu l’information.

Débat  au conseil communal ?

Le conseiller Etienne Piette pose une question orale/écrite à propos de la cuisine de la salle-réfectoire de l’école communale d’Hingeon dont les travaux ne sont toujours pas terminés alors que ce local est occupé depuis plus de 6 mois.  

Comment se fait-il que la cuisine de cette salle-réfectoire ne soit toujours pas terminée 6 mois après sa mise en service ?

Une réception des travaux a-t-elle eu lieu ? Le service des pompiers a-t-il donné son accord pour la mise en service de la salle ?

L’inspection des bâtiments scolaires a-t-elle aussi donné son accord ?

La question est posée au bourgmestre qui, non content, de ne pas répondre, cède la parole à l’échevin des travaux, Vincent Dethier.  Ce dernier, éludant habilement la question se permet de « répondre par des propos hors sujet et qui ne figurent pas à l’ordre du jour », ce que laisse faire le président du conseil, ce qui fait rire le bourgmestre.  Le conseiller ecolo, Etienne Piette, veut riposter à cette réponse inadéquate.  Le président, toujours aussi procédurier que possible, empêche l’échange entre les deux conseillers.

On ne peut pas dire que le débat est clos puisqu’il n’y a pas eu débat.

Share This