18 ans, Cortil-Wodon, étudiant en communication.

Bonjour à toi qui lis ces lignes ! Je m’appelle Olivier et comme toi j’habite Fernelmont, une commune que j’apprécie pour sa quiétude et son ambiance détendue. J’ai toujours été assez casanier, appréciant m’enfermer dans ma chambre pour lire des livres, ou sortant dans mon jardin pour jouer avec mes frères et sœurs.

Seulement, en grandissant et en découvrant Namur et ses environs, j’ai découvert non seulement de nouvelles occupations qui demandent des trajets de plus en plus longs, mais aussi la difficulté que peut impliquer la mobilité dans une ville. Avec le soutien de mon école et de professeurs, je me suis donc engagé pour améliorer la mobilité et c’est cet engagement que je cherche à perpétuer à Fernelmont. Évidemment, se déplacer à Namur ou à Fernelmont, cela ne se ressemble pas, mais après avoir passé presque dix ans à l’école du village et ayant fait l’entièreté de mes années scouts à Forville, je pense que l’on peut faire encore mieux pour notre sécurité et la facilité à se déplacer d’un village à l’autre.

Je tire ma devise personnelle de Sénèque, auteur que j’ai pu découvrir au cours de Latin, qui nous disait « Les événements ne dépendent pas de nous, seul comment ils nous affectent dépend de nous ». Cette phrase me pousse à non pas m’apitoyer sur les problèmes que je rencontre, mais à toujours remettre en cause mon jugement par rapport à eux et chercher de nouvelles idées pour les résoudre, et cela s’applique à l’écologie et la mobilité. Le monde est comme il est et s’en plaindre ne servirait à rien. Mais sur base de cette citation, je cherche à voir les solutions et non plus les problèmes, et parmi les solutions il y a celle de l’engagement : être engagé, avec un E comme Envie d’améliorer les choses et de faire de mon mieux pour une commune toujours plus verte et toujours plus agréable à vivre.

Share This